crédit impôt climatisation

Comment en profiter ?

1. Crédit d’impôt sur les pompes à chaleur

Pour pouvoir réaliser des économies sur l’achat de climatisation, vous pouvez profiter de plusieurs aides financières, dont le crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE).

Grâce à cette aide, vous pouvez récupérer 30% du montant de la climatisation sous forme de déduction d’impôt. Notez que si vous ne payez pas d’impôt, vous recevrez un chèque équivalent à 30% du montant de la climatisation. Et si le crédit d’impôt dépasse votre montant d’imposition, la différence vous est également transmise par chèque.

Le CITE est disponible pour plusieurs dépenses en lien avec l’amélioration des performances énergétiques du logement. Concernant l’installation d’une climatisation, il doit s’agir d’une pompe à chaleur (PAC) air/eau ou eau/eau, ou d’une pompe à chaleur géothermique sol/sol ou sol/eau. La pompe à chaleur air/air n’est pas prise en compte.

Naturellement, la fonction de base d’une PAC est de produire de la chaleur et d’être utilisée comme système de chauffage. Toutefois, il existe des pompes à chaleur réversibles, c’est-à-dire qui se transforment en climatisation lorsqu’il fait trop chaud à l’intérieur de votre logement.

Pour pouvoir profiter de ce crédit d’impôt climatisation, plusieurs conditions doivent être respectées. Premièrement, vous devez être résident fiscal français. Peu importe que vous soyez propriétaire ou locataire. Ensuite, l’entreprise qui va installer la pompe à chaleur doit réaliser la totalité des travaux ou éventuellement sous-traiter une partie des travaux. De plus, l’installateur doit être certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Le montant du crédit d’impôt pour la transition énergétique est plafonné à 8000€ pour une personne seule, et à 16000€ pour un couple sous la même imposition. Ensuite, pour chaque personne supplémentaire à charge, le plafond augmente de 200€ s’il s’agit d’une enfant en garde alternée, et de 400€ dans les autres cas.

Afin que vous puissiez profiter du CITE, n’oubliez pas de bien conserver la facture de l’entreprise qui servira de justificatif.

2. Aides sur la climatisation

Comme évoqué en ci-dessus, le crédit d’impôt pour la transition énergétique n’est pas la seule aide dont vous pouvez bénéficier lorsque vous faites installer une climatisation.

En effet, des subventions peuvent être obtenues auprès de différents organismes : ANAH (Agence nationale de l’habitat), collectivités locales, caisses de retraite, fournisseurs d’énergie, CAF. Généralement, ces aides financières sont accessibles pour les ménages les plus modestes.

De même, vous pouvez aussi bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro. Permettant d’emprunter jusqu’à 30000€ sans intérêts, ce crédit est lui aussi accessible sous certaines conditions (revenus…). Il s’obtient auprès de n’importe quel organisme de crédit.

Enfin, n’oubliez pas que pour profiter de ces aides, la climatisation doit prendre la forme d’une pompe à chaleur. S’il s’agit d’une climatisation classique, n’étant pas considérée comme un appareil permettant de réaliser des économies d’énergie, vous ne pourrez pas accéder à ces aides financières.